C’est pas tout ça, mais la dernière fois, Sarah, amatrice nîmoise chaudasse en diable, avait fini par me faire mouiller de la chatte. Du coup, je lui ai proposé un nouveau plan cul et elle nous a invité chez elle, à Nîmes, pour un apéro. Comme les choses commençaient à séterniser, sans la mpoindre baise, je lui ai dit franco : « bouffe-moi la chatte, coquine ! ».

Bilan : la chaudasse s’est retrouvée à genoux devant moi, à me bouffer la moule. C’était hyper bon ! Juan, lui commençait à bander comme un âne, alors j’ai dit à notre libertine, sur le même ton : « suce la teub de mon mec, maintenant ! ». Ni une ni deux elle a pris la grosse bite de mon mec en bouche et a commencé à le pomper.

On a finalement partagé le zob de Juan, à deux bouches. Puis, comme elle s’était bien occupé de moi et de ma chatte, j’ai laissé Sarah se prendre la teub de Juan dans le con. En même temps, je lui disais des gros mots : « empale-toi comme une chienne, bouffe mon clito, vas-y, salope ! ».