Voici Aurélie, une jolie libertine marseillaise, généreuse en tout point, gros cul, gros seins, grosses cuisses, et je ne suis pas peu fière de dire que c’est moi qui l’ai branchée avec Juan et sa bande de partouzeurs queutards. J’ai croisé la belle libertine dans un club échangiste et elle m’a avoué qu’elle rêvait d’un gangbang avec des beaux mecs, si possible bien montés.

Je lui ai dit que mon homme avait une bande de copains partouzeurs qui proposaient aux amatrices de pluralité de s’occuper d’elles en groupe. J’ai ensuite parler à Juan du beau gros cul d’Aurélie, et j’ai laissé faire. Un jour, il est revenu par uen vidéo terrible où ma copine échangiste s’en prenait dans toutes les positions !

Comme quoi, les marseillais, ce ne sont pas que des petits cons qui font les débiles à la télé. Ce sont aussi de vrais libertins qui savent donner du plaisir à une femme. Et se la jouer collectif, droit au but !