Marie-Hélène est une vieille rombière, une vieille bourgeoise, qui nous a contactés sans trop savoir où elle allait. Bien sûr, Marie-Hélène est libertine, mais elle ne connaissait pas, avant notre rencontre, Jacquie et Michel. Etrange tout de même pour une cochonne qui rêve de porno amateur. Pire, elle ne m’a même pas reconnue. Mais bon, quoi qu’il en soit, elle a accepté avec le sourire de faire un film de cul avec mon Juan, toujours aussi passionné par les femmes matures.

Nous nous sommes donc installés avec « Black Mamba » sur un canapé pour reluquer Juan en train de troncher la rombière libertine, qui ne s’est pas fait prier pour ouvrir ses cuisses à mon homme. Notre pote m’a même dit que la libertine le faisait totalement bander, lui foutait même une gaule incroyable. Comme je le connais, ça devait être vrai.

Du coup, j’ai proposé à la vieille bourgeoise libertine si elle voulait essayer le film de cul amateur avec une bonne grosse queue noire et elle a accepté avec le sourire. Elle est pas belle la vie, à Marseille ?